La ville en chantier

Dans le but de mieux comprendre comment s’urbanise la zone côtière ouest-africaine, le projet Ville en chantier propose une analyse approfondie de l’économie de la production urbaine, autrement dit le secteur de la construction et du BTP. Il s’agit de réaliser une « géographie du ciment » dans la sous-région, en partant des quartiers périphériques et des classes moyennes émergentes qui investissent dans le foncier-immobilier. Les études se concentrent sur l’agglomération de Cotonou, 2,5 millions d’habitants, et intégrée à un plus vaste espace littoral : le corridor urbain qui s’étend sur 1000 km d’Abidjan à Lagos, en passant par Accra, Lomé et Cotonou. Il compte aujourd’hui près de 40 millions d’habitants, soit la plus grande concentration urbaine d’Afrique.

Partie Béninoise du corridor urbain Abidjan-Lagos. IRD, 2018

Démarche de recherche

Pour saisir la ville africaine en chantier, cette recherche se focalise sur le « sac de ciment » et sur les « briques » (le lingot du pauvre) comme objet/matière de thésaurisation pour remonter toute la filière de production. Nous sommes ainsi allé à la rencontre des grands cimentiers internationaux présents au Bénin tels SCB-Lafarge, Heildeilberg Group, NOCIBE, mais également des revendeurs de ciment, des maçons, des quincailleries, des agences immobilières, des architectes et promoteurs immobiliers, des responsables politiques, et enfin des particuliers. Ce travail est ainsi multiscalaire, de l’échelle du chantier sur le front d’urbanisation à celle du quartier, de la ville, du corridor urbain régional et enfin à l’échelle internationale, sur les liens entre la construction de la ville africaine et les réseaux liés à la diaspora libanaise par exemple.

Visite de la cimenterie SCB-Lafarge d’Onigbolo (Bénin). IRD, 2018

Responsable scientifique : Armelle CHOPLIN (IRD)

Partenaires locaux : Laboratoire LEDUR, Université d’Abomey-Calavi – Collectif OpenStreetMap Bénin – Ecole des sciences et techniques du bâtiment et de la route (ESTBR) – LARES

Armelle CHOPLIN est Maître de conférences en géographie à l’université Paris-Est Marne-la-Vallée, Enseignante à l’École d’urbanisme de Paris, en accueil à l’IRD au Bénin et à l’UMR PRODIG 85865 depuis juillet 2016. Elle travaillera à la FLASH, département de Géographie, à l’Université d’Abomey-Calavi, Cotonou.